site france-patriote

Editorial

Les Français sont-ils prêts à suivre l’exemple des Américains ?

par Alain Marsauguy

Tout le monde veut du changement en France. Hollande en avait même fait son slogan de campagne. Le changement annoncé se fait, pourtant, toujours attendre. Jusqu’à quand ?

Un sondage réalisé après le succès historique de Donald Trump aux Etats-Unis révèle que 76 % des Français seraient, parait-il, mécontents de l’élection du magnat de l’immobilier. On reste dubitatif devant ce constat qui, s’il se confirmait, n’augurerait rien de bon pour l’élection présidentielle qui aura lieu dans quelques mois.

En confiant le pouvoir suprême à un homme qui n’était pas du sérail et qui ne devait politiquement rien à personne, et surtout pas aux dirigeants du parti Républicain, les Américains ont signifié d’une manière éclatante leur volonté d’en finir avec une classe politique totalement discréditée.

Face à la représentante d’un système décadent, les électeurs ont choisi de porter à la tête de la première puissance mondiale un businessman fier de sa réussite dans les affaires. Magistrale leçon qui démontre que l’histoire n’est jamais écrite d’avance et qu’un homme seul face à la toute puissance de « l’establishment » est capable, en dépit de tous les sondages, de toutes les prévisions et de tous les commentaires sarcastiques, de changer le cours du destin.

Profond malaise démocratique

Une rupture historique qui devrait redonner de l’espoir aux Français dont la défiance très forte à l’égard des partis politiques et de leurs dirigeants se mesure à chaque enquête d’opinion. Rejet des partis politiques, du gouvernement, des députés. On pourrait croire que les Français ne s’intéressent pas à la politique. Grossière erreur ! Ils seraient même, parait-il, le peuple le plus politisé d’Europe. Il suffit d’ailleurs de voir l’intérêt que suscitent les émissions politiques à la télévision!

En réalité la France souffre d’un profond malaise démocratique. Les citoyens estiment qu’ils ne sont pas écoutés par les élites, « la France d’en-haut ». Il existe une coupure de plus en plus profonde au fil des années et des enquêtes d’opinion entre les Français et les élus. A tel point que la dernière enquête annuelle du Cevipof* (décembre 2015) indiquait que 47 % des sondés souhaitaient voir à la tête du pays  « un homme fort » qui ne se préoccuperait « ni du parlement, ni des élus ». Un chef respecté se situant en dehors des partis en somme.

Ce rêve partagé en France par prés de la moitié des électeurs interrogés vient de se réaliser aux Etats-Unis. Si l’on veut sortir notre pays du marasme actuel et le débarrasser de sa caste politique vendue aux émirs du Qatar et à la mondialisation il nous faudra emboîter le pas aux américains. Mais les Français sont-ils prêts à un pareil bouleversement politique? Rien n’est moins sûr !

* Le cevipof est le centre de recherches politiques de Sciences Po.

Voir tous les éditoriaux

 

Derniers articles publiés

, dans

Fillon tourne la page de la droite de compromission

Il faut se méfier de l’eau qui dort. Celui que personne n’attendait il y a encore seulement trois semaines, remporte haut la main la primaire de la droite et du centre. Un score sans appel(66,5 contre 33,5 à son adversaire) doublé d’un véritable séisme politique qui bouleverse les règles du jeu habituel.  … Lire la suite 

, dans

Dimanche, un seul objectif : éliminer Juppé, l’ami des islamistes

Et de trois ! Après la déconvenue du Brexit et l’impensable victoire de Donald Trump, le peuple de France vient, à son tour, de manifester sa liberté de pensée en infligeant une claque monumentale au super favori du système politico-médiatique.  … Lire la suite 

, dans

Francois Hollande -janvier 2012 par Matthieu Riegler

Le capitaine de pédalo impuissant face au naufrage du paquebot France

On ne passe pas du jour au lendemain de la présidence d’un département à la conduite des affaires d’un pays comme la France, cinquième puissance mondiale. Sinon c’est l’échec assuré !  … Lire la suite 

, dans

Migrants de Calais : mais où sont les femmes ?

La question est-elle taboue ? Toujours est-il que personne dans la classe politique ou les médias ne se demande pourquoi on ne voit que des hommes quitter la « jungle » de Calais ?  … Lire la suite 

, dans

C’est d’un bon psy dont Hollande a grand besoin !

Au secours, vite un psychiatre ! L’actuel locataire de l’Elysée est atteint d’une maladie mentale grave. Il souffre, à l’évidence, de schizophrénie. Une psychose qui se traduit, dixit le Robert, par un désordre de la pensée, une conduite paradoxale, la perte du contact avec la réalité.

 … Lire la suite 

Portrait

Alain Juppé à Washington en 2011

Juppé, l’homme aux deux visages

Qui est Alain Juppé ? L’image rassurante de l’homme politique honnête, assagi par l’âge et les épreuves qu’il veut donner de lui aujourd’hui peut-elle effacer celle du personnage froid, cynique, autoritaire et arrogant qu’on a connu dans le passé ? Qui est véritablement le favori des sondages de la primaire de la droite et du centre ?

Lire la suite

Billet d'humeur

Etre policier en Socialie, c’est avoir une vocation de martyr !

La dramatique affaire de Viry-Châtillon (Essonne) confirme tragiquement le sentiment d’abandon que ressent la police. Le pouvoir redoute plus la mort d’un délinquant que celle d’un policier. Et les « sauvageons » comme les appelle pudiquement Bernard Cazeneuve le savent bien. Lire la suite

Focus

Coucou… Et revoilà Copé !

Comme si l’on n’attendait que lui ! Après 18 mois d’une cure forcée de silence médiatique suite à son éviction brutale de la présidence de l’UMP Jean-François Copé revient dans l’arène. Lire la suite

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer